Election à Los Angeles

Dans le monde...

Election à Los Angeles

Message par Plestin » 30 Mars 2018, 08:13

Dans le cadre des élections au Congrès prévues pour le 5 juin 2018, un camarade de Spark et du Working Class Party a vu sa candidature validée dans le 29ème district de Los Angeles, Californie.

Cela recouvre une bonne partie de la "vallée de San Fernando", une vaste zone du Nord de Los Angeles enserrée entre des zones montagneuses. Le district inclut différents quartiers de Los Angeles (Sylmar, Pacoima, Van Nuys, Arleta, Panorama City, une partie de Sun Valley et de North Hollywood) ainsi qu'une ville enclavée dans Los Angeles, San Fernando.

https://www.google.fr/maps/place/Los+An ... 18.2436849

Le 29ème district regroupe quelque chose comme 500.000 habitants et il est arrivé lors d'une élection qu'il y ait plus de 200.000 votants. Les administrations américaines ont pour habitude de faire un classement ethnique de la population et ce district compterait donc près de 69 % "d'Hispaniques", plus de 18 % de "Blancs", 7,5 % "d'Asiatiques" et entre 3 et 4 % de "Noirs".

C'est un secteur majoritairement ouvrier et populaire, l'un des plus populaires de Los Angeles. Il compte pas mal de zones industrielles et commerciales. L'industrie a décliné - il y a eu une usine d'assemblage de General Motors dans le quartier de Van Nuys, fermée en 1992, rasée en 1998 et remplacée par un centre commercial - mais il y a encore beaucoup d'usines de taille petite et moyenne, ainsi qu'une grande brasserie, Anheuser-Busch (qui fabrique la bière Budweiser), également à Van Nuys.

https://www.google.fr/maps/@34.2218503, ... a=!3m1!1e3

Le camarade qui se présente se nomme Juan Rey, il est depuis 15 ans mécanicien dans une grande compagnie publique de transports urbains de Los Angeles, la MTA (Metropolitan Transit Authority), alias "L.A. Metro" (9.200 travailleurs) qui comprend les lignes de bus et de métro, et où paraît régulièrement l'un des deux bulletins d'entreprise de Spark sur la ville.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Los_Angel ... _Authority

Il y est délégué syndical depuis 9 ans.

Auparavant, il a travaillé dans diverses grandes compagnies privées et subi des plans de licenciements (je présume qu'il devait avant d'entrer à la MTA travailler chez Boeing / ex-MacDonnell Douglas à Long Beach où il y a eu un bulletin, qui a disparu et a été remplacé peu après par le bulletin MTA).

Du fait des contraintes de la loi de Californie, il est obligé de se présenter comme candidat indépendant (sans étiquette), mais fera campagne pour un parti de la classe ouvrière, dans la lignée du Working Class Party qui a obtenu sa reconnaissance officielle dans le Michigan (et la prépare dans le Maryland).

Pour qu'un tel parti soit reconnu en Californie, Etat le plus peuplé des Etats-Unis (près de 40 millions d'habitants), il faudrait un nombre gigantesque de signatures équivalant à 10 % des électeurs d'un précédent scrutin à l'échelle de l'Etat (soit 751.000) ce qui semble hors de portée pour l'instant pour notre tout petit groupe de Los Angeles.

Par contre, contrairement aux autres partis présents, le camarade est parvenu à se présenter, non en payant des droits d'enregistrement, mais en faisant une campagne de signatures en sa faveur dans la circonscription. Il a obtenu 4.100 signatures, dont 2.300 ont été validées par l'administration électorale comme correspondant à des électeurs inscrits dans le 29ème district, ce qui est supérieur aux 2.000 nécessaires pour se présenter.

Il y aura 4 candidats en présence : l'élu sortant, le Démocrate Tony Cardenas ; son principal concurrent, Joseph Shammas, ancien militaire et apparemment Démocrate lui aussi ; Angelica Dueñas, représentante du parti Vert ; et le camarade Juan Rey. Le parti Républicain n'a pas de candidat. La dernière fois, Tony Cardenas, Démocrate, avait été élu (au second tour) avec 75 % des voix face à Richard Alarcon, Démocrate lui aussi, 25 %.
Plestin
 
Message(s) : 616
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Election à Los Angeles

Message par Plestin » 20 Avr 2018, 11:49

Une précision sur la population du 29ème district, plus importante que ce que j'ai indiqué plus haut : il y a environ 703.000 habitants, c'est considérable.
Plestin
 
Message(s) : 616
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Election à Los Angeles

Message par Plestin » 03 Mai 2018, 07:24

Voici la présentation du camarade Juan Rey, candidat dans le 29ème district de Californie.

https://www.workingclassfight.com/elect ... eles-2018/

Traduction approximative :

VOTEZ POUR JUAN REY

Je travaille depuis 15 ans comme mécanicien de train à la L.A. Metro [Los Angeles Metropolitan Transit Authority] et suis délégué élu du personnel depuis 9 ans. Comme beaucoup d'autres, j'ai été licencié à plusieurs reprises et j'ai connu de longues périodes de chômage.

Je suis candidat au Congrès des Etats-Unis pour dire que les travailleurs n'ont pas d'autre choix que de se battre parce que nous sommes tous en train d'être pressés comme des citrons.

Mais la classe ouvrière est divisée. Nous sommes divisés entre le public et le privé, par employeur, par établissement. Nous sommes divisés entre syndiqués et non syndiqués, qualifiés et non qualifiés, travailleurs à temps plein, intérimaires et à temps partiel, ainsi qu'entre natifs du pays et immigrants, Noirs et Blancs, femmes et hommes.

Nous devons surmonter ces divisions. Et nous avons besoin d'un parti de la classe ouvrière.

POURQUOI JE SUIS CANDIDAT

Nous sommes confrontés à la crise de tous les côtés. Nous sommes supposés être dans le 9ème année de la reprise économique. Mais pour les travailleurs, il n'y a aucune reprise.

Nous sommes confrontés à une crise de l'emploi. Les boulots sont rares. Et ceux qui ont un boulot ont des bas salaires et des avantages minables. Les travailleurs les plus âgés ne peuvent pas se permettre de prendre leur retraite et les plus jeunes ne peuvent pas payer le loyer.

Nous sommes confrontés à une crise du logement. La pénurie de logements bon marché empire chaque mois. C'est le cas pour les sans-abris. Beaucoup ont été jetés à la rue après une maladie ou une perte d'emploi.

Nous sommes confrontés à une crise de l'éducation. La jeunesse ouvrière est privée même d'une éducation de base. Les écoles dépérissent faute d'argent et de moyens. Les enseignants et les équipes subissent une charge de travail de plus en plus lourde.

Nous sommes confrontés à une crise de la santé. Les prix continuent d'exploser. Même avec une assurance coûteuse, les travailleurs ne peuvent pas bénéficier des soins dont ils ont besoin. C'est la bourse ou la vie.

Nous sommes confrontés à une crise des services et des infrastructures essentielles. Nous payons davantage d'impôts et de redevances. Pourtant, la congestion du trafic routier et l'état des routes empirent. Le service des bus n'est pas fiable. Les canalisations d'eau centenaires éclatent. Le réseau électrique est vieux et délabré, avec des pannes fréquentes.

L'ARGENT EST LA

Cette société est riche. Les travailleurs produisent cette richesse. Nous faisons tourner l'économie.

Aucune entreprise faisant des bénéfices ne devrait être autorisée à supprimer le moindre emploi. Que l'on partage le travail, afin que chacun puisse avoir un emploi. Que l'on fixe les salaires à un niveau suffisamment élevé pour que tout le monde puisse avoir un niveau de vie décent. Que l'on indexe les salaires sur l'inflation, conduisant à les augmenter immédiatement quand les prix montent.

Personne ne devrait être sans abri. Un logement décent, cela devrait être un droit humain de base. Cette région manque de centaines de milliers de logements à prix accessibles. Ils devraient être construits immédiatement. Cela créerait des emplois.

Qu'on utilise l'argent public pour les services utiles à la population : l'éducation, la santé, les infrastructures de base. Cela aussi créerait de nombreux emplois.

On nous répète constamment qu'il n'y a pas assez d'argent pour répondre à nos besoins les plus élémentaires. C'est un mensonge. Il y a pléthore pour couvrir nos besoins et faire bien plus encore. Mais, les super-riches contrôlent entièrement la société et l'utilisent pour leur propre enrichissement.

LA CLASSE OUVRIÈRE A LA SOLUTION

Les travailleurs devront se battre pour obtenir ce dont ils ont besoin.

Et cela englobe tous les travailleurs. Les patrons et les politiciens cherchent à opposer les travailleurs les uns aux autres. les travailleurs Noirs supportent le poids le plus lourd en matière de chômage, de pauvreté et de violence policière. Les travailleurs immigrés sont étiquetés "illégaux" ou "non autorisés" à cause de leur lieu de naissance. Mais tous les travailleurs contribuent à la richesse de cette société. Tous les travailleurs devraient bénéficier de droits entiers.

Pour regrouper tous les travailleurs, nous avons besoin d'un parti de la classe ouvrière.

Si vous êtes d'accord avec cela, utilisez votre vote pour transmettre le message.

VOTEZ POUR JUAN REY
5 juin 2018
Un travailleur candidat au Congrès
29ème district, Vallée de San Fernando Nord-Est
Plestin
 
Message(s) : 616
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Election à Los Angeles

Message par com_71 » 04 Mai 2018, 09:36

cf. aussi : https://the-spark.net/np1056801.html

traduction automatique :
Discours de la campagne de Los Angeles:
Les travailleurs doivent construire leur propre parti


30 avril 2018

Ce qui suit est un discours que Juan Rey a donné lors d'une collecte de fonds et d'une soirée pizza le 22 avril à Los Angeles. Il est apparu sur le site www.workingclassfight.com . Rey travaille comme mécanicien de train pour LA Metro et sert également de délégué syndical. Il est candidat indépendant à la primaire du 5 juin pour le Congrès américain dans la vallée de San Fernando, au nord-est du pays.

La semaine dernière, les Etats-Unis et d'autres grandes puissances ont bombardé la Syrie. Cela n'a fait qu'ajouter à la destruction et au massacre massifs que les Syriens ont endurés depuis sept ans. Mais les démocrates et les républicains l'ont applaudi. Parce que tout ce qu'ils veulent, c'est rendre le Moyen-Orient sûr pour les compagnies pétrolières, les entrepreneurs militaires et les banques.

Ces mêmes politiciens attaquent la classe ouvrière ici. Ils accusent les travailleurs du secteur public des déficits budgétaires du gouvernement afin d'opposer les travailleurs du secteur public aux travailleurs du secteur privé. Ces mêmes législateurs criminalisent les travailleurs productifs et appellent les immigrants "illégaux" afin de les payer moins et de les faire travailler plus dur. Les patrons et les politiciens se plaignent que pour rivaliser avec les Chinois, ils n'ont pas d'autre choix que d'embaucher des travailleurs temporaires et à temps partiel, ce qui crée un fossé entre les travailleurs à temps plein et à temps partiel. Les travailleurs noirs continuent à souffrir du pire chômage, de la pire pauvreté et de la pire violence policière, tandis que le système de justice pénale est utilisé pour les priver de leurs droits fondamentaux.

Pendant plus de 40 ans, les travailleurs ont pris du retard dans les salaires. Les retraites du secteur public sont attaquées après la disparition des retraites du secteur privé. Les emplois à temps plein avec une certaine protection cèdent la place à un travail à temps partiel et temporaire avec peu ou pas de protection.

Pourquoi? La société devient-elle plus pauvre? Absolument pas. Notre productivité continue d'augmenter. Cela signifie qu'il suffit de trois travailleurs pour faire ce que 10 travailleurs ont dû faire il y a 40 ans. Une grande partie de ceci est faite par automation et technologie. Ces avancées sont rendues possibles grâce au travail des générations passées de travailleurs. Mais qui en profite? Travaillons-nous des heures plus courtes? Avons-nous plus de temps pour vivre nos vies? Pas les travailleurs! Les patrons gardent les gains pour eux-mêmes. C'est ce qui explique l'augmentation des inégalités. Nous avons tous lu ou entendu dans les nouvelles de tout le butin les grands patrons et leurs copains se cachent dans les comptes off-shore dans le monde entier. Est-ce que c'est pour ça que nous travaillons? Les politiciens peuvent donc dépenser des milliards de dollars de nos impôts et envoyer les enfants des travailleurs à la guerre? Pour protéger les intérêts des grandes entreprises?

Nous devons lutter contre les torts causés aux travailleurs par les politiciens et les patrons.

Je me présente pour le Congrès américain dans le District 29 pour proposer aux travailleurs de se réunir et de construire notre propre Parti de la classe ouvrière. Nous obtenons le point de vue des patrons des démocrates et des républicains. Nous l'obtenons des médias d'information. Il est temps pour les travailleurs d'avoir notre propre voix politique, notre propre façon de mettre en avant nos propres politiques, notre propre façon de répondre à tous les mensonges. Et nous avons besoin de notre propre façon d'organiser nos combats.

Nous résolvons des problèmes pour vivre. Nous réparons, nous entretenons, nous construisons, nous nettoyons. Nous sommes des travailleurs du transport, nous enseignons et nous sommes des travailleurs à domicile. Nous préparons la prochaine génération de travailleurs. Nous faisons le travail le plus important dans l'économie réelle. Le pouvoir des travailleurs réside dans le travail que nous faisons. Nous devons construire notre propre parti politique afin de rompre avec la division créée par les politiciens et les patrons. Nous devons éliminer le racisme et le sexisme qui imprègnent le cœur même de notre société. Les travailleurs doivent se rassembler sans distinction de couleur, d'orientation sexuelle, de nationalité ou de statut légal. Nous devons tenir tête aux politiciens, aux patrons et à leurs politiques faillies qui ne peuvent que nous conduire à notre perte.

SI SE PUEDE !

YES WE CAN !

OUI, NOUS POUVONS !
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2323
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Election à Los Angeles

Message par com_71 » 05 Mai 2018, 17:06

Il y a 2 mois : https://www.workingclassfight.com/blog/ ... -congress/

Californie: Juan Rey pour le Congrès américain

Juan Rey se présente comme indépendant pour le Congrès américain (29ème District de Californie) lors des élections primaires du 5 juin dans la vallée de San Fernando.

Juan Rey a travaillé comme mécanicien de train à LA Metro, l'agence de transport en commun, pendant 15 ans. Au cours des neuf dernières années, il a été délégué syndical élu. Comme beaucoup d'autres, il a été licencié à plusieurs reprises par de grandes sociétés rentables.

Le message de la campagne de Juan Rey est que tous les travailleurs appartiennent à la même classe, la classe ouvrière, et nous sommes tous coincés. Pour nous défendre, nous devrons nous battre et mener ces combats ensemble.

La plupart des candidats paient un dépôt pour pouvoir se présenter. Mais la campagne de Juan Rey n'aura pas à payer ces frais. En moins de huit semaines, les bénévoles de la campagne ont recueilli près de 4 100 signatures. Les responsables électoraux du comté ont vérifié que plus de 2 300 de ces signatures provenaient d'électeurs inscrits dans le district, ce qui a plus que rempli l'exigence des 2 000 signatures.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2323
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Election à Los Angeles

Message par Plestin » 17 Mai 2018, 12:21

Le camarade Caupo a écrit :

Heureusement ce monde est un havre de paix...

Les bombardements en Syrie, la rupture de l'accord sur le nucléaire iranien, les élections en Irak, la crise économique et sociale en Argentine, les contradictions inter impérialistes entre l'Europe et les US et parmi les européens, les massacres des palestiniens à la bande de Gaza et j'en passe, tout cela ne trouve âme sensible ni froid logicien parmi les participants de ce forum "communiste révolutionnaire".

Que est-ce que je dis? Une élection dans un canton des USA attire l'attention des forumeurs.

Diable! c'est d'une grandissime importance, car il y a "un" candidat de nos amis. En voilà quelque chose qui réveillé les camarades et qui leur intéresse bien plus que toutes les 'broutilles' énumérées plus haut.


Un peu plus loin, à propos de la guerre d'Israël contre les Palestiniens, Caupo a aussi écrit :

Quant on perd de vue la question centrale de la politique internationale; la question de l'impérialisme US en tant qu'ennemi principal et de loin le plus important contre les travailleurs et l'humanité, on se perd complètement en politique.


Sachant que pour lutter efficacement contre l'impérialisme US il est indispensable de construire un parti ouvrier et révolutionnaire sur le territoire-même des Etats-Unis, je trouve ces deux positions successives quelque peu contradictoires.

Certes, le Working Class Party n'est qu'un parti de propagande en faveur de l'idée que les travailleurs ont besoin de leur propre parti pour se défendre contre les attaques du patronat et du gouvernement, même s'il est largement porté par les camarades de Spark, organisation communiste révolutionnaire et trotskyste. Mais ce travail de propagande accompagnant la construction d'un parti, il faut le faire, c'est particulièrement vital au coeur d'un impérialisme aussi puissant que les Etats-Unis et c'est une raison pour qu'un certain nombre de participants à ce forum s'y intéresse.

Les camarades américains de Spark sont très peu nombreux, moins que bien d'autres groupes se revendiquant du trotskysme ou qui en sont issus. Pourtant, avec leurs très faibles moyens, à quelques dizaines, ils ont mené activement des campagnes de recueil de signatures qui leur ont permis de présenter le WCP, non seulement dans "un canton des USA" à Los Angeles, mais aussi dans un district à Baltimore, un (petit) à Chicago, deux dans l'agglomération de Detroit. Ils sont même parvenus à faire reconnaître officiellement le WCP comme parti à l'échelle de tout l'Etat du Michigan, avec un résultat largement suffisant (2,7 % et 224.392 voix) pour conserver ce statut pour la prochaine élection, et tentent actuellement de le faire à l'échelle de l'Etat du Maryland (on verra s'ils y parviennent ; si c'est le cas, alors l'addition de toutes les zones où ils se seront présentés aura couvert près de 17 millions d'habitants, sinon, on en restera à près de 11 millions).

Il faut bien qu'ils le fassent, les autres organisations bien que plus grosses ayant quasiment déserté ce terrain. On peut le constater : un peu partout, les seuls partis reconnus au niveau des Etats sont les Républicains, les Démocrates et, souvent, les Verts et les Libertariens ("ultra-libéraux").

Ah si, puisque Caupo cite largement Bill van Auken du SEP (Socialist Equality Party), il y a aussi des organisations comme le SEP qui ont fait toute une campagne (sans importance, vraiment ?) à l'occasion des élections américaines de 2016, en disant partout qu'ils vont se présenter, en organisant des meetings dans pas mal d'Etats et de villes (notamment dans les universités) et qui, au final, se sont présentés... dans un seul "canton" des US, le 16ème de Virginie-occidentale (53.000 habitants, principale ville Huntington). Où leur résultat a été honorable au demeurant (2,29 % avec 921 voix).
Plestin
 
Message(s) : 616
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Election à Los Angeles

Message par com_71 » 28 Mai 2018, 15:54

Spark a écrit :Les travailleurs doivent s'organiser sous la bannière de la classe ouvrière

28 mai 2018

C'est le discours que Juan Rey a prononcé le 20 mai lors d'une réunion de campagne à North Hollywood. Rey travaille comme mécanicien de train pour LA Metro et sert également de délégué syndical. Il est candidat indépendant à la primaire du 5 juin pour le Congrès américain dans la vallée de San Fernando, au nord-est du pays.

Nous avons commencé notre campagne pour voter pour un travailleur pour le Congrès en demandant aux résidents du District 29 de signer une pétition pour permettre à mon nom d'être sur le bulletin de vote. Nous avons remis 4 082 signatures et 2 387 signatures ont été vérifiées en tant qu'électeurs inscrits par le bureau du registraire du comté de Los Angeles. Cela signifiait que nous n'avions pas à payer les frais de dépôt, pas un dollar.

Pendant la pétition et maintenant la campagne, beaucoup de gens ont bien accueilli l'idée d'un parti de la classe ouvrière. Ils ont signé leur nom à la pétition. Et ils ont convenu que les élections ne sont pas suffisantes pour la classe ouvrière, que pour que nous puissions tirer profit de cette société, nous allons devoir nous battre ensemble.

Pour voir ce que cela signifie lorsque les travailleurs s'organisent, nous pouvons déjà nous tourner vers les enseignants de Virginie-Occidentale qui se sont organisés et tous les membres du personnel de l'école dans tout l'État. Ils ont également organisé avec les parents des centres de jour pour les enfants pendant que les enseignants étaient en grève. Ils sont descendus dans les rues pour exiger de meilleurs salaires et le financement de leurs retraites et de leurs écoles.

Cette grève s'est étendue à d'autres États, où les enseignants ont remporté des victoires partielles. Et ils l'ont fait souvent sans droits syndicaux reconnus. Ils l'ont fait dans des États où les grèves sont contraires à la loi et où les gouvernements sont dominés par les républicains, qui jurent ouvertement d'être les ennemis du travail. Cela montre qu'il est possible de se battre, et que les travailleurs n'ont pas besoin de la permission de se battre. Et quand les travailleurs se battent, cela ouvre des possibilités.

Bien sûr, les enseignants ne sont pas en mesure de résoudre les problèmes auxquels ils sont confrontés. Aucun groupe de travailleurs ne peut le faire seul. Les travailleurs et leurs familles doivent se joindre à la lutte avec les enseignants et ajouter leurs propres exigences. Les combats doivent se propager et devenir plus gros. C'est la seule façon dont nous avons la chance d'obtenir même une petite partie de la richesse que nous produisons pour répondre à nos besoins.

En plus des grèves des enseignants, nous pouvons également regarder beaucoup d'autres combats que les gens ont fait contre la violence de cette société. Depuis les assassinats de Trayvon Martin et de Michael Brown, il y a eu des mobilisations contre l'assassinat des Noirs par la police. La criminalisation des travailleurs productifs a donné naissance à des mouvements de droits des immigrés. Mais maintenant, ces travailleurs et leurs familles sont des objets de négociation pour les politiciens. Le mouvement des lycéens contre la violence armée continue, tandis que les fabricants d'armes à feu continuent à pousser n'importe quel type d'arme qu'ils peuvent vendre. Le mouvement #MeToo contre l'abus des femmes vient de commencer. Lutte contre l'empoisonnement des communautés ouvrières par des pollueurs comme Exide Battery continue.

Les deux grands partis tentent de contrôler et de capitaliser sur ces mouvements à des fins électorales. Au lieu de cela, ces mouvements peuvent être rassemblés sous une bannière de la classe ouvrière afin de rendre la lutte beaucoup plus puissante au profit de tous les travailleurs.

Parallèlement à ces luttes, les travailleurs doivent également se rassembler et s'opposer aux guerres que le gouvernement des États-Unis continue de mener dans l'intérêt des grandes entreprises. Le coût humain et social est insupportable. C'est certainement vrai dans ces pays. Mais dans ce pays, nous pouvons aussi rattacher une partie de l'itinérance aux anciens combattants qui retournent à la guerre du Vietnam. Les travailleurs paient sans emploi et coupent dans les programmes sociaux dont les travailleurs bénéficient.

La nécessité pour la classe ouvrière de construire son propre parti est de plus en plus nécessaire.

Je pense que les travailleurs font les choses les plus importantes dans l'économie réelle. Pourtant, les travailleurs savent que la vie devient plus difficile. Nous produisons toute la richesse et, fondamentalement, dirigeons la société. Quel est le point de travailler? Pourquoi produire autant de profit pour ne le donner qu'à quelques uns?

Pourquoi ne pas travailler pour que la richesse que nous créons va améliorer nos quartiers, nos écoles, créer plus de parcs, apporter la culture à toutes les écoles et tous les quartiers?

Et pourquoi devons-nous nous tuer en faisant énormément d'heures supplémentaires pour payer nos factures, alors que d'autres travailleurs ont du mal à trouver du travail, à travailler peu ici et là ou à travailler sous la table parce qu'il n'y a pas d'emplois? ?

En fait, la liste est infinie de toutes les choses dont nous avons besoin, qui permettent aux gens d'avoir une vie décente, comme un logement décent et abordable. Pourquoi est-ce si difficile? De quoi manquons-nous? Rien. Et il y a beaucoup de gens qui pourraient faire le travail aussi.

La technologie et la richesse sont ici. Nous savons parce que nous le produisons. Mais pour obtenir ces choses, nous allons devoir nous battre pour cela. Et en faisant ce combat, nous pouvons aussi construire notre propre parti, un parti de la classe ouvrière, avec nos propres revendications.

Démocrates et républicains monopolisent les élections. Peu importe qui gagne, tous les travailleurs perdent. Du travail agricole aux médecins, des cuisiniers aux ingénieurs, des travailleurs des transports aux ouvriers d'usine, des scientifiques aux travailleurs de la santé. Tous les travailleurs perdent.

Le message de cette campagne est que tous les travailleurs doivent politiquement rester ensemble. Nous devons nous battre ensemble. Notre force collective est que nous faisons le travail le plus important, nous dirigeons la société. C'est sur le lieu de travail où nous produisons de la valeur et du profit et où notre force réside.

Les "un pour cent" n'abandonneront pas une pièce de plus d'un centime.

Envoyons un message à tous les travailleurs que nous sommes prêts à organiser un parti de la classe ouvrière.

Préparons-nous à la grande confrontation entre les travailleurs et les patrons afin que les travailleurs puissent obtenir ce que nous méritons à juste titre.

Votez pour Juan Rey pour le Congrès.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2323
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Election à Los Angeles

Message par com_71 » 07 Juin 2018, 15:39

Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2323
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Election à Los Angeles

Message par com_71 » 08 Juin 2018, 04:02

http://www.workingclassfight.com/blog/j ... 5-primary/

site workingclassfight, traduction automatique a écrit :Les résultats de Juan Rey à la primaire de Californie le 5 Juin

Dans la primaire de la Californie du 5 juin, Juan Rey, qui a couru dans le 29e district du Congrès dans la vallée de San Fernando, au nord-est, a reçu 566 voix, soit 1,3% des voix dans ce district.

C'est un petit vote - en fait, ce n'était qu'une petite proportion de ceux qui ont signé pour le mettre sur le bulletin de vote. Cela reflète en partie le très faible taux de participation. Cette année, seulement 13% des électeurs inscrits dans le comté de Los Angeles ont voté. Mais cela reflète aussi le système électoral alambiqué de la Californie. Tous les candidats s'affrontent dans la même primaire primaire en juin, indépendamment de l'appartenance à un parti. Seuls les deux premiers de la primaire avancent aux élections générales - ce qui garantit que seuls les deux principaux partis sont entendus en novembre, lorsque la plupart des gens prêtent attention aux élections.

Toutefois, la campagne de Rey a réussi à atteindre son objectif principal : discuter avec des milliers de travailleurs, de personne à personne, des problèmes auxquels les travailleurs sont confrontés, de la nécessité pour les travailleurs de se défendre et de la nécessité de construire une classe ouvrière, faire un parti pour aider à unir ces luttes et surmonter tant de divisions à l'intérieur de la classe ouvrière. En huit semaines, de la mi-décembre au début de février, ces discussions ont permis à 4 082 personnes de signer leur pétition, ce qui a permis à Rey, un candidat indépendant, de la classe ouvrière, de se présenter aux élections primaires. Et encore, au cours des deux mois précédant la primaire, les volontaires travaillant sur la campagne Rey discutaient avec des milliers de travailleurs dans un collège communautaire, un festival de rue et dans des centres commerciaux, des centres commerciaux et dans les rues de la ville.

De nombreux travailleurs ont répondu au message principal de la campagne. Des milliers de travailleurs dans ce district ont déclaré à Rey et aux autres militants qu'un parti de la classe ouvrière, indépendant, était nécessaire et attendu depuis longtemps.

Le vote a peut-être été faible, mais sans cette campagne, aucune voix de la classe ouvrière n'aurait été entendue.

Juan Rey poursuit son travail de mécanicien pour le métro de Los Angeles, ainsi que ses fonctions de délégué syndical élu représentant les travailleurs de sa division. Mais en même temps, lui et d'autres, qui ont soutenu sa campagne, recherchent plus de moyens et d'occasions de discuter avec des couches plus larges de la classe ouvrière sur la nécessité de construire un parti de la classe ouvrière. La situation à laquelle les travailleurs sont confrontés partout l'exige.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2323
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Election à Los Angeles

Message par com_71 » 13 Juin 2018, 02:59

Edit : révision des résultats, c'est finalement 624 voix, 1.4%.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2323
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14


Retour vers Actualités internationales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron