Les dangers de l'homéopathie

Et lutte contre les pseudo-sciences et les obscurantismes

Les dangers de l'homéopathie

Message par logan » 22 Oct 2017, 19:48

http://www.20minutes.fr/societe/2076471 ... euse-sante

L'homéopathie est au cœur d'une polémique en Italie. — ISOPIX/SIPA

En Italie, un enfant de 7 ans est mort après une otite soignée avec de l’homéopathie.
Selon les médecins, ce n’est pas l’homéopathie en elle-même qui est dangereuse, mais le fait de ne pas avoir consulté un médecin alors que l’état de l’enfant ne s’améliorait pas.
Plus d’un Français sur deux a déjà utilisé l’homéopathie pour se soigner.

En Italie, un jeune garçon de 7 ans est mort des suites d’une simple otite, alors qu’il suivait un traitement homéopathique. Cette pratique, qui s’est invitée au cœur du débat, est efficace dans certains cas, mais ne doit pas être utilisée systématiquement, préviennent les médecins.
Adapter le traitement

Les parents du petit garçon, commerçants près d’Ancone, sont des inconditionnels de l’homéopathie. C’est comme cela qu’ils ont soigné leur enfant depuis l’âge de 3 ans. Jusqu’à sa dernière otite, qui a dégénéré : l’infection s’est propagée au cerveau. Après 15 jours de fièvre ininterrompue, le petit garçon a été amené inconscient aux urgences, où il a perdu la vie.

Ce drame n’aurait pas dû se produire, estime Charles Bentz, médecin généraliste et président du Syndicat national des homéopathes. « C’est une affaire absolument tragique. Il y a des responsabilités médicales, peut-être familiales. Normalement, le traitement agit en quelques heures. Si ça n’agit pas, c’est qu’il n’est pas approprié et il faut réévaluer la situation. »

>> A lire aussi : Pharmacie. Boiron fabrique ses médicaments homéopathiques en Gironde, depuis 45 ans

Selon lui, la famille aurait dû consulter un médecin pour adapter le traitement et passer de l’homéopathie à l’allopathie, les médicaments classiques. « Si je prescris un antibiotique à un patient et que je persiste pendant 15 jours malgré le manque d’effet, je mets sa vie en danger. Ce n’est pas lié à l’antibiotique, c’est qu’il n’était tout simplement pas adapté. Mais certaines familles utilisent l’homéopathie pour des raisons idéologiques, presque religieuses », dénonce-t-il. Une conception de la médecine qu’il voudrait faire oublier. « Ça peut aussi être complémentaire de la médecine traditionnelle. »
« Il existe sur l’homéopathie des croyances un peu magiques »

L’homéopathie a été inventée au début du XIXe siècle par l’allemand Samuel Hahnemann. Le principe est simple : des principes actifs naturels (minéraux, végétaux ou animaux) sont abondamment dilués et pulvérisés sur des petites billes blanches que l’on place sous la langue, ou dans des crèmes. Sans effets secondaires, elle est particulièrement recommandée pour les femmes enceintes et les enfants.

Cette médecine alternative, dont l’efficacité est remise en cause par plusieurs études, a conquis bon nombre d’adeptes, qui vont parfois jusqu’à refuser la médecine traditionnelle. « Bien sûr, on croise des patients qui refusent l’allopathie, surtout chez les adolescents quand leurs parents sont médecins », affirme Rachel Bocher, psychiatre au CHU de Nantes et présidente de l’Intersyndicat national des praticiens hospitaliers (INPH).

« Il existe sur l’homéopathie des croyances un peu magiques. Cette médecine est efficace dans certains domaines mais pas sur toutes les pathologies », nuance-t-elle. « Après, la question du traitement est aussi celle de la relation du médecin avec son patient. Il nous faut comprendre leurs difficultés. »

Malgré les controverses, en France, une personne sur deux a déjà utilisé l’homéopathie pour se soigner, et cette médecine alternative est partiellement remboursée par l’Assurance maladie.
logan
 
Message(s) : 274
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Re: Les dangers de l'homéopathie

Message par logan » 22 Oct 2017, 19:52

Homéopathie :
176 études analysés
0% d'efficacité :

https://motherboard.vice.com/fr/article ... tionne-pas

Au mieux, c'est un placebo ; au pire, elle peut s'avérer mortelle. C'est ainsi qu'on pourrait résumer le résultat d'une vaste étude collective sur l'homéopathie réalisée par des chercheurs australiens. Un groupe d'experts du Conseil australien de la santé nationale et de la recherche médicale (NHMRC) ont ainsi passé en revue 176 études sur le sujet, prenant en compte le traitement de 68 maladies différentes, sans parvenir à y trouver une seule preuve réelle de l'efficacité des traitements homéopathiques.


https://www.nhmrc.gov.au/_files_nhmrc/p ... _paper.pdf
logan
 
Message(s) : 274
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Re: Les dangers de l'homéopathie

Message par Plestin » 28 Oct 2017, 09:09

Dans un produit homéopathique, il n'y a aucun principe actif, le niveau de dilution étant tel que la probabilité qu'une seule molécule de ce qu'on a dilué soit présente dans le produit final est à peu près nulle. Comme l'explique si bien "le Pharmachien" (un site canadien, et le bouquin correspondant) :

"Un produit homéopathique est une substance qui a été diluée à un niveau extrême, des milliards de milliards de milliards de fois. Selon les homéopathes, plus une substance est diluée, plus elle est efficace. (...) l'homéopathie n'obéit pas aux lois de la physique qui régissent l'univers. Le degré de dilution (...) est exprimé en unités appelées "CH". Par exemple, certains des produits les plus populaires sont dilués jusqu'à 300 CH. J'aimerais te donner un ordre de grandeur pour exprimer à quoi correspond une telle dilution, mais il n'y a pas assez d'atomes dans l'univers pour exprimer ce résultat (sérieusement)."


Une molécule de quoi, d'ailleurs, quand on part d'une décoction d'abeille écrasée ou de canard de Barbarie ?

Petit exercice amusant proposé par le Pharmachien :

"Puis-je créer mes propres produits homéopathiques ?

Tu peux tenter ta chance à la maison ! Voici comment procéder, par exemple, si tu voulais essayer de soigner une intolérance au gluten :

1. Prends une miette de pain blanc (concentré de gluten) et mets-là dans un verre d'eau (dilution initiale).
2. Agite très fort pour activer la mémoire de l'eau (dynamisation).
3. Rends-toi à l'océan le plus proche et mets-y une goutte de la solution.
4. Attends deux à trois semaines pour des résultats optimaux. Le Gulf Stream fera le reste du travail et diluera le tout à environ 12 CH.
5. Plonge une bouteille dans un cours d'eau potable quelconque. Tu peux aussi simplement prendre de l'eau du robinet ou récolter l'eau de pluie, mais le produit sera alors plus dilué (donc plus puissant).
6. Félicitations ! Tu viens de créer ton premier produit homéopathique pour l'intolérance au gluten. Prends 3 gouttes chaque matin jusqu'à guérison complète ou vends la bouteille à un ami (prix de détail suggéré : 32.99 $). Résultats non garantis.



Et ça, c'est pour les médicaments homéopathiques sous forme de solution. Maintenant, en France, une bonne partie des produits homéopathiques est sous forme de granules. Après les dilutions, la solution dans laquelle il n'y a probablement plus aucune molécule issue du produit initial mais dont la mémoire de l'eau a été réveillée par dynamisation, est pulvérisée sur des granules de sucre. Ensuite, ça sèche et l'eau s'évapore mais, apparemment, elle n'emporte pas sa "mémoire" avec elle, la "mémoire de l'eau" quitte l'eau et reste dans le granule... Les homéopathes qui prétendent que l'eau a une mémoire et que c'est démontré, n'ont pas encore fait la démonstration de cet étonnant et désopilant phénomène de transmission de mémoire...

Donc, c'est certain, l'homéopathie en elle-même n'a aucune efficacité propre ni spécifique. Aucun essai clinique n'est parvenu à démontrer l'efficacité de l'homéopathie, bien au contraire. Mais pour les pro-homéopathie, cela n'est pas un argument ! L'homéopathie serait un traitement adapté à l'individu, chaque individu étant différent ; et donc, les essais cliniques sur des centaines de patients n'ont aucun sens. Il reste juste à expliquer... comment on fait pour former un homéopathe, et quels critères celui-ci utilise, pour prescrire autant de traitements différents qu'il y a de patients... Et aussi, que viennent faire dans cette galère les millions de boîtes d'Oscillococcinum qui sont les mêmes pour tous les patients...

Il reste l'effet placebo, qui peut être obtenu avec l'homéopathie ou bien d'autres choses. L'effet placebo est un effet réel, c'est ça qui est difficile à comprendre. L'effet placebo fonctionne même sur des douleurs puissantes, certaines douleurs d'origine cancéreuse par exemple (attention ! pas sur le cancer lui-même !) du moins, dans certaines limites. Mais la morphine est quand même beaucoup plus efficace...

Dans les consultations médicales, l'homéopathie prescrite par un "médecin" homéopathe bénéficie souvent de ce qu'on appelle "l'effet placebo optimisé" : en gros, la personne habituée à ce que son médecin (le vrai) l'expédie, est contente que l'homéopathe prenne le temps de l'écouter et cela crée une sorte d'effet-placebo supplémentaire. Cela relève du bien-être. La personne sera ensuite d'autant plus convaincue de l'efficacité de l'homéopathie.

Il y a des tas de placebo y compris dans les médicaments "allopathiques", bien que de plus en plus souvent, en France, ces produits aient été déremboursés (contrairement à l'homéopathie). Les veinotoniques genre Daflon, Ginkor, Veinamitol ou autres, sont des placebos dans le traitement des problèmes circulatoires affectant les jambes (varices, jambes lourdes etc.) et ont peut-être une petite efficacité à haute dose dans la crise hémorroïdaire, c'est tout. Les suppléments en magnésium (Magné B6, Mag 2 et autres) sont la plupart du temps donnés à des patients souffrant de nervosité ou d'angoisse faussement attribuées à un manque de magnésium, et on en a gavé les patients souffrant de "spasmophilie", une forme d'attaque de panique qui n'est identifiée sous ce nom qu'en France et en Belgique. En toute inutilité sur le plan biologique (pas de carence en magnésium) mais avec un effet placebo qui peut, lui, être utile dans ce genre de circonstances... et qui serait le même avec tout autre chose que du magnésium.

L'utilisation de l'effet placebo en médecine est en elle-même un sujet qui relève de l'éthique. Doit-on aller vers une société où chacun soit susceptible de regarder la réalité en face et puisse aller mieux en toute conscience ? Ou faut-il de temps en temps "tromper" les patients pour qu'ils aillent un peu mieux parce qu'on n'y parviendrait pas autrement ?

L'homéopathie ainsi que les autres placebos ne sont pas (ou rarement) dangereux en eux-mêmes. Et si un produit de ce type parvient à calmer une anxiété passagère, c'est toujours mieux que de prendre un tranquillisant, c'est même moins dangereux. Mais le danger survient lorsque le patient, ne jurant que par l'homéopathie par exemple, refuse un traitement dont il aurait besoin ou refuse de consulter un médecin. Cela nous mène dans la configuration du gamin italien décédé.

Avec l'actuel gouvernement Macron qui veut encore faire d'énormes économies sur les dépenses de santé, verra-t-on un déremboursement de l'homéopathie ? Ce n'est pas certain, en tout cas Boiron et consorts ont toujours été protégés par les gouvernements successifs. Si c'est néanmoins le cas, on assistera à un plan "social" chez Boiron et je sens qu'en termes d'arguments ça va être dur si on a des cohortes d'employés et ouvriers manifestant derrière leur patron pour le maintien du remboursement et la reconnaissance de l'homéopathie, vu que Boiron est une boîte très paternaliste où il y a peu de syndicats et où la propagande pro-homéopathie est de rigueur... Mais, j'ai pu constater un jour lors d'une visite de leur usine de Messimy que pratiquement tous leurs équipements pourraient très bien être utilisés à la fabrication de vrais médicaments... Et puis, la famille Boiron est riche !

Plus bas, vue aérienne de l'usine principale de Boiron à Messimy (dans l'Ouest lyonnais), site en cours d'extension (une autre usine à Sainte-Foy-lès-Lyon va fermer et ses activités vont déménager sur les terrains vierges situés à droite de la photo, de l'autre côté de la route). L'effectif regroupé à Messimy serait d'environ 950 personnes.

https://www.google.fr/maps/@45.7001291, ... a=!3m1!1e3

Voilà !
Plestin
 
Message(s) : 635
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Les dangers de l'homéopathie

Message par com_71 » 08 Sep 2018, 17:28

LO 05 Septembre 2018 a écrit :Homéopathie : vérité scientifique ou poule aux œufs d’or ?

La faculté de médecine de Lille vient d’annoncer la suspension de sa formation au diplôme universitaire d’homéopathie dans l’attente, a-t-elle ajouté, de la position de la Haute autorité de santé (HAS) chargée d’évaluer les médicaments en vue de leur remboursement. Car, oui, les médicaments homéopathiques sont remboursés par la Sécurité sociale.

Loin d’être un traitement médical pouvant faire la preuve de son efficacité, l’homéopathie est une doctrine. À la fin du 18e siècle, Samuel Hahnemann, son inventeur, est parti du fait que l’écorce de quinquina entraînerait chez l’homme sain une fièvre semblable à celle du paludisme qu’on traitait alors avec cette écorce. Il émit le premier postulat de l’homéopathie, le principe de similitude, selon lequel un même produit peut entraîner des troubles chez un individu en bonne santé et guérir ces troubles chez un individu malade.

Heureusement, avant d’expérimenter sur lui-même avec des produits plus toxiques, il eut l’idée de les diluer. C’est le principe de dilution : une goutte est diluée dans 100 fois son volume d’eau, puis une goutte de ce mélange est à son tour diluée dans cent fois son volume, et ainsi de suite… C’est la fameuse CH (centésimale hahnemannienne) inscrite sur les petits tubes de granules homéopathiques. Il est clair que, quand on parvient à la sixième dilution, il n’y a plus l’ombre du produit d’origine. C’est de l’eau qu’on emballe dans un petit grain de sucre, un granule qui, certes, ne peut pas faire de mal.

La démonstration de l’efficacité d’un médicament – le service médical rendu – est indispensable pour obtenir le remboursement par la Sécurité sociale. Elle est impossible à démontrer pour les médicaments homéopathiques qui ne contiennent aucun principe actif. Qu’importe, ils sont remboursés à 30 % ! Et c’est la Haute autorité de santé, celle à qui la faculté de Lille en appelle, qui l’accepte.

En juin dernier, la HAS réexaminait, comme c’est la règle, des spécialités homéopathiques inscrites sur la liste des médicaments remboursables en 2012. Considérant qu’elle ne pouvait se prononcer sur le service médical rendu mais que rien n’a changé depuis cinq ans et que les conditions sont les mêmes, elle a reconduit le remboursement à 30 %.

La Sécurité sociale paiera donc, comme elle le fait depuis 1984, quand la ministre de la Santé du gouvernement Fabius a décidé d’inclure des spécialités homéopathiques dans la liste des médicaments remboursables.

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé actuelle, déclarait pourtant en mai dernier : « L’homéopathie n’a jamais été évaluée médicalement. Si elle est utile, elle restera remboursée. Si elle est inutile, elle cessera de l’être. » Mais elle est utile à quoi et à qui ? La pression du laboratoire Boiron et l’envie de ne pas déplaire à une partie de l’opinion pourraient bien être plus fortes que l’évidence scientifique.
Sophie GARGAN
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2373
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Les dangers de l'homéopathie

Message par yannalan » 08 Sep 2018, 18:01

Je suis d'accord qu'il n'y a pas grand chose dedans, mais c'est pas très cher non plus. Après faut se demander pourquoi les gens vont voir un homéopathe ou prennent leurs granules. Il y a un gros problème à régler avec les toubibs allopathiques, souvent, c'est le travail à la chaîne, assez souvent. C'est vrai qu'avec un homéopathe, tu as l'impression d'avoir une consultations et s'il est sérieux, il te donne des médicaments allopathiques dans les cas sérieux. Pour la bobologie, vaut mieux encore prendre un placebo homéo qu'un médoc banal qui peut être dangereux si on ne maîtrise pas les doses (paracétamol, par exemple..).
yannalan
 
Message(s) : 82
Inscription : 15 Déc 2005, 17:37

Re: Les dangers de l'homéopathie

Message par com_71 » 08 Sep 2018, 19:09

Il y a des consommateurs d'hosties et des consommateurs de granules. Ça ne fait pas de mal. Néanmoins je n'en consomme pas. Je suis matérialiste. D'un matérialisme militant pour paraphraser Plékhanov.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2373
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Les dangers de l'homéopathie

Message par logan » 08 Sep 2018, 20:32

Si ça fait du mal, lisez les rapports cités
logan
 
Message(s) : 274
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Re: Les dangers de l'homéopathie

Message par Ottokar » 09 Sep 2018, 07:22

On connaît depuis longtemps l'effet placebo et il n'est pas choquant de s'en servir, voire de le rembourser... à condition de ne pas en faire une théorie et de prétendre que c'est autre chose qu'un placebo. Mais on voit alors le problème : si tout le monde dit que c'est un placebo, même le toubib qui l'administre, est-ce que le placebo marchera encore ? Et si le toubib croit lui-même que des dilutions à un niveau tel qu'il n'y a plus rien, et des granulés sans rien d'autres que du sucre ont "un effet qu'on se sait pas expliquer" on peut se demander ce qu'il a compris de ses 7 ou 10 ans d'études !
Ottokar
 
Message(s) : 226
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: Les dangers de l'homéopathie

Message par Zelda_Zbak » 09 Sep 2018, 12:43

L'effet Placebo, un bon généraliste l'utilise ainsi :
Il te donne un médicament (un vrai, que je n'appelle pas allopathique), et il te dit avec un bon sourire réconfortant "Prenez 2 gélules de Machin par jour, une le matin, une le soir, ça vous soulagera en 1/2H, c'est fabuleux ce médicament." - si c'est vrai bien sûr !
Le même généraliste sans te regarder, en remplissant son ordonnance, qui te dit "mouais, on va essayer Machin, des fois ça marche..."

Ben, il est pas malin, parce qu'il te prive totalement des 20% d'efficacité accrues placebo. Et perso je n'y retourne pas.
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 532
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Les dangers de l'homéopathie

Message par com_71 » 09 Sep 2018, 15:41

Zelda_Zbak a écrit :Le même généraliste...

...dans un de ses mauvais jours... :lol:
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2373
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Suivant

Retour vers Sciences

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)