sur le site du NPA

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Re: sur le site du NPA

Message par artza » 08 Mai 2019, 09:59

Tu mets le doigt dessus.

Si ça commence par contre l'Europe, c'est pas un hasard.

Et la conclusion votez, (comment dis-tu blabla comment le prendre?) LO n'éclaire pas les lanternes.

Ceci dit ces jeunes appellent à voter LO avec leurs raisons et leurs arguments :D
artza
 
Message(s) : 1312
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: sur le site du NPA

Message par Byrrh » 08 Mai 2019, 10:18

Je ne voudrais pas spoiler (ou "divulgâcher", comme dit le Larousse), mais attendez-vous à une tribune de tous les affreux de la droite du NPA, expliquant qu'ils n'appellent pas à voter LO.
Dernière édition par Byrrh le 08 Mai 2019, 10:45, édité 1 fois.
Byrrh
 
Message(s) : 441
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: sur le site du NPA

Message par Zelda_Zbak » 08 Mai 2019, 10:37

Coucou, voilà, sur le fond, l'affiche que j'aimerais, moi, vieille sympat LO

Bien entendu, c'est un brouillon dégueu... Faut enlever les frontières, les noms de pays, mais bien laisser en blanc ce qui n'est pas l'Europe, en bleu marine la mer, et en une autre couleur unie l'Europe (un peu doré comme ça, à côté du bleu marine, c'est joli nan ?)...
Faut aussi ajouter la super idée des banderoles rouges de manifestants un peu partout...
Bref, faut faire un gros effort d'imagination, parce que je n'ai pas envie d'y passer mon 08 mai non plus, lol...
Faut harmoniser la police... Mais voilà, l'affiche de Zelda pour son appel à voter LO... :D
J'attends vos critiques acérées... :geek:

Je suis certaine qu'une carte d'Europe construite ainsi interpelle... On ne voit que la frontière extérieure de l'Europe, et on s'arrête ? tiens tiens... C'est quoi ces zones blanches au centre de la carte ? L'europe a du vitiligo ? Oui, c'est un peu ça.
Bref, on donne des tas de raisons aux gens de flâner devant cette affiche... en restant au coeur du sujet.
Il faut exister au milieu de 33 panneaux !!! :ugeek:
Pièces jointes
base.jpg
base.jpg (119.1 Kio) Consulté 736 fois
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 711
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: sur le site du NPA

Message par manitas » 08 Mai 2019, 12:50

artza a écrit :Tu mets le doigt dessus.

Si ça commence par contre l'Europe, c'est pas un hasard.

Et la conclusion votez, (comment dis-tu blabla comment le prendre?) LO n'éclaire pas les lanternes.

Ceci dit ces jeunes appellent à voter LO avec leurs raisons et leurs arguments :D


Ah, ces crypto-nationalos qui dès la première phrase affirment qu'ils sont contre les frontières, puis qu'ils sont "pour une Europe socialiste des travailleurs"!

À moins qu'Artza tu ne défendes que la formulation "contre l'Europe du capital" ou "du grand patronat" est trop ambigüe, quelque soit ce qu'il y a après ou avant? Dans ce cas là, tu as du t'étrangler devant la circulaire que vous avez envoyé aux électeurs...
manitas
 
Message(s) : 20
Inscription : 16 Avr 2005, 22:59

Re: sur le site du NPA

Message par com_71 » 08 Mai 2019, 13:56

manitas a écrit :...la formulation "contre l'Europe du capital" ou "du grand patronat" est trop ambigüe... ?


Cette discussion appartient au passé, et s'est conclue par un non-accord entre NPA et LO.

Formulation ? Les premiers mots d'une affiche, d'une circulaire, ou le titre donné à une liste, c'est plus un slogan qu'un raisonnement.
"Contre le grand capital, le camp des travailleurs" me va très bien.
"Contre l'Europe du Capital, le camp des travailleurs" m'aurait franchement déplu. Parce que, comme tu dis, comme slogan, "contre l'Europe du capital" ou "du grand patronat" c'est ambigu, surtout quand on voit dans à quel choix se résume la campagne de tous les autres.
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2747
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: sur le site du NPA

Message par artza » 13 Mai 2019, 09:48

En attendant la tribune annoncée plus haut par Byrrh, j'ai trouvé ceci. Mais c'est peut-être de ça que parlait Byrrh?

Il faut rompre avec l'UE et l'euro pour construire une Europe des travailleurs.
.

C'est simple, suffisait d'y penser. Moi qui croyait naïvement que pour ça, il faudrait que les travailleurs détruisent les Etats bourgeois (armée, police) et établissent leur propre état (conseils, milices), la dictature du prolétariat.

C'est un manifeste signé de membres des directions du NPA et NPA-jeunes.
Apparemment une tendance très droitière.
artza
 
Message(s) : 1312
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: sur le site du NPA

Message par Byrrh » 13 Mai 2019, 09:53

Non, ça c'est la tendance CLAIRE du NPA.

La tribune que j'évoquais paraîtra dans le numéro de L'Anticapitaliste qui appellera à voter LO, juste avant les élections.
Byrrh
 
Message(s) : 441
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: sur le site du NPA

Message par pouchtaxi » 13 Mai 2019, 14:44

Il faut rompre avec l'UE et l'euro pour construire une Europe des travailleurs.

Je postule l’existence d’une loi historique s’appliquant à l’extrême-gauche.

Enoncé de la loi.

En tous temps, en tous lieux, d’une formation sociale à dominante capitaliste y compris dans les régions postcoloniales, une fraction des révolutionnaires, soucieuse de gagner l’oreille de couches aussi larges que possible du prolétariat décide de s’adresser d’abord aux préjugés que la bourgeoisie a mis dans la tête des prolétaires plutôt que directement à leur conscience de classe.


Je vous épargne une formulation possible en termes gramsciens relatifs à l’hégémonie et à ses médiations.
pouchtaxi
 
Message(s) : 79
Inscription : 08 Mai 2006, 18:19

Re: sur le site du NPA

Message par Duffy » 22 Mai 2019, 11:22

L'anticapitaliste du 22 mai 2019 a écrit :
Pourquoi nous n’appellerons pas à voter pour LO aux élections européennes

Le Conseil politique national du NPA a décidé majoritairement d’appeler à voter pour la liste présentée par Lutte ouvrière. CertainEs camarades considèrent qu’elle est « la seule qui se situe, comme nous, sur le terrain de la défense du monde du travail, de ses luttes et de l’internationalisme » et que « nous agissons ainsi dans la continuité de notre politique de rassemblement des anticapitalistes et révolutionnaires et de notre démarche vis-à-vis de LO pour une liste commune ».

D’autres estiment que cette consigne n’est « pas un élément central de notre expression jusqu’aux élections européennes, au vu notamment de la place qu’occupe à cette étape ces échéances électorales ». Mais que, « après avoir travaillé durant plusieurs mois à une campagne commune avec Lutte ouvrière, malgré le sectarisme de cette organisation qui a refusé notre proposition et l’aspect très identitaire de leur campagne européenne, nous sommes favorables à une consigne de vote en faveur de la liste présentée par LO ».

Pour une partie d’entre nous, pressentant, à juste titre, que cela nous enfermerait dans un tête-à-tête aussi exclusif que stérile, nous n’étions pas favorables à la recherche d’une liste commune avec LO. D’autres, sans être hostiles à la recherche d’un accord, tenaient à ce qu’il intègre l’essentiel de ce que le NPA considère comme central dans la période politique que nous traversons.

Or, cet épisode a confirmé, outre le refus de LO, l’impossibilité d’une campagne commune. Une campagne européenne ne peut se contenter de dénoncer « l’Europe du capital » et « la tentation du repli sur soi ».

L’exemple de la Grèce avait montré la nécessité, pour toute rupture même limitée avec l’austérité, de préparer et d’assumer l’affrontement avec les institutions européennes. Aucun projet d’émancipation dans un pays de l’Union européenne ne peut esquiver la confrontation avec ses institutions, traités et règlements dont LO ne dit pas un mot. L’exemple italien, parmi d’autres, illustre les dangers mortels d’un rejet réactionnaire, raciste et xénophobe de l’UE. Mais une campagne politique ne peut se réduire à affirmer : « Contre le grand capital, le camp des travailleurs ».

Elle devrait servir de haut-parleur à cette Europe des résistances et des alternatives, des exploitéEs et des oppriméEs. Des luttes communes existent : pour l’accueil des migrantEs, la liberté de circulation et d’installation, contre les grands projets productivistes, nucléaires ou extractivistes, pour la souveraineté alimentaire et une agroécologie paysanne, la grève pour les droits des femmes et contre les violences sexistes et homophobes, les marches et grèves scolaires pour le climat... Mais là encore, le bât blesse. Car pour l’essentiel LO ignore ces mobilisations, qu’elle juge secondaires, périphériques à ce qu’elle considère comme «le camp des travailleurs». Il y a certes une différence entre « campagne commune » et consigne de vote.

Mais la situation s’est sensiblement modifiée au cours des dernier mois. Avec les Gilets jaunes, elle conjugue l’émergence sur la scène politique et sociale de nouvelles couches du prolétariat, en particulier des femmes jusqu’alors peu ou pas visibles, une rupture avec les formes de mobilisations populaires antérieures et une recherche radicale de démocratie réelle et d’auto-organisation. Dans le même temps une nouvelle génération d’activistes, pour le climat ou féministe... est en train de naître. Dans ce contexte, à la fois prometteur et complexe, être utilement anticapitalistes, c’est à la fois construire ces mobilisations, aider à leur convergence et travailler à construire, à partir d’elles et avec elles, une perspective émancipatrice, féministe, écosocialiste, internationaliste.

Autant de tâches qui ne peuvent se limiter à « affirmer les perspectives communistes ».

Des camarades peuvent penser que ce n’est pas grave, que bien peu de celles et ceux avec lesquelEs nous militons s’intéressent aux européennes et moins encore à notre consigne de vote... Ce n’est pas faux !

Il n’en reste pas moins que pour les plus politiséEs et/ou curieux, cette association avec Lutte ouvrière obscurcirait l’image à la fois radicale, unitaire et ouverte du NPA qui peut lui permettre de prétendre jouer un rôle utile.

Alexis (27), Alex (86), Alice (92), Antoine (34), Arya (31), Camille (75), Christian (65), Christine (61), Christine (76), Clément (95), Côme (31), Côme (95), Dominique (76), Émile (93), Fernand (57), François (65), Gérard (44), Gérard (69), Hegoa (31), Josette (75), Jean (66), Jean (95), Jean-Paul (84), Josie (66), Laurent (73),Maryse (66), Patrick (06), Patrick (76), Patrick (95), Pierre (75), Sophie (27), Tonio (67), Thierry (37), Ugo (75).
Duffy
 
Message(s) : 167
Inscription : 10 Fév 2015, 23:48

Re: sur le site du NPA

Message par Plestin » 30 Mai 2019, 09:44

Et maintenant notre petit "test NPA" comme évoqué plus haut :

- Murs (Vaucluse) : c'est vite vu, il y a 0 voix pour LO donc aucun vote du petit milieu NPA local (le NPA s'étant présenté aux municipales de 2014). C'était sans doute déjà le cas en 2015 avec seulement 2 voix pour LO (0,97 %). On remarque que parmi les signataires de l'appel à ne pas voter LO, le Vaucluse est représenté.

- Rivarennes (Indre) : 0,43 % et 1 voix. Un résultat par ailleurs très en-dessous de la moyenne du département, l'Indre (1,02 %). Aucun report de voix du milieu NPA donc, c'est une évidence, contrairement aux régionales de 2015 (3,51 % et 8 voix).

- Monsempron-Libos (Lot-et-Garonne) : cette commune de l'agglomération ouvrière de Fumel était celle d'un responsable NPA du Lot-et-Garonne et militant CGT très connu localement, tête de liste aux municipales de 2014 mais décédé depuis dans un accident de voiture. Il reste un milieu NPA présent dans la commune et à Fumel. Par ailleurs, cette ville a donné aux présidentielles des scores au-dessus de la moyenne, à la fois pour Philippe Poutou et pour Nathalie Arthaud. On s'attend donc logiquement à un score au-dessus de la moyenne du Lot-et-Garonne et de la moyenne nationale, mais il serait très au-dessus en cas de report des voix du milieu NPA (au moins 2 %). Or, LO y fait 0,97 % avec seulement 7 voix. C'est certes au-dessus de la moyenne départementale - 0,73 % - mais bien insuffisant pour refléter un report du milieu NPA local. Il n'y en a pas eu là non plus, alors qu'il y en avait eu à une précédente élection (aux régionales 2015, où le candidat LO avait obtenu 2,32 % et 18 voix).

- Lectoure (Gers) : 1,07 % et 16 voix. (Moyenne du Gers : 0,82 %). On est dans une situation similaire à celle de Monsempron-Libos, Lectoure donne habituellement plus de voix à LO que le reste du Gers, rien n'indique que les voix du milieu NPA se soient reportées contrairement aux régionales de 2015 (58 voix et 3,56 %).

- Auxi-le-Château (Pas-de-Calais) : 2,23 % et 22 voix, devant le PCF qui fait 1,62 % et 16 voix. J'avais déjà noté à l'occasion des régionales 2015 avec LO mais sans le NPA, que le report de voix du NPA avait bien fonctionné à Auxi-le-Château. C'est toujours le cas aujourd'hui, visiblement, malgré une petite érosion.

Conclusion : avec nos 5 petites communes-tests (choisies du fait de leur petite taille et parce que le NPA y avait un milieu suffisant pour pouvoir présenter une liste aux dernières municipales), on subodore que le milieu "proche NPA" est loin d'avoir voté LO partout et, en tout cas, l'a nettement moins fait que lors des régionales de 2015. Ce n'est bien sûr pas un test suffisant pour en tirer cette conclusion de manière définitive, ce n'est qu'une petite collection d'indices ; mais ce n'est pas une sélection de communes "après coup" de ma part pour tenter de justifier quelque chose, je rappelle que j'avais annoncé cette liste de communes-tests à l'avance.

Pour d'autres communes plus grosses, le report de voix du milieu NPA (je ne parle pas des électeurs NPA, mais bien du milieu très proche incluant les militants et les sympathisants) est quasiment impossible à vérifier et en toute logique, il a eu lieu au moins partiellement, mais par contre l'appel public du NPA à voter LO semble être resté à peu près sans effet sur l'électorat habituel du NPA.
Plestin
 
Message(s) : 943
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

PrécédentSuivant

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)